À propos de

La Ferme

Nous avons pour mission de produire des camerises et des céréales biologiques de première qualité, tout en étant respectueux de l’environnement et en préconisant un réseau d’approvisionnement et de distribution local.

L’existence de notre entreprise est rendue possible grâce à un héritage familial de connaissances et de valeurs que nous nous efforçons à notre tour d’enrichir et de transmettre.  Nous croyons à l’importance d’une agriculture saine et pérenne, c’est pourquoi nous cultivons la terre dans le plus grand respect de l’environnement, de sa faune, de sa flore et de sa biodiversité. 

Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles idées pour faire «mieux» ce que l’on fait déjà, dans le but de rehausser la qualité de notre travail pour mieux servir notre clientèle.

Une histoire inspirante

La Ferme les Délices du Rapide a vu le jour en 2017. Malgré sa jeune existence, de profondes racines racontent son histoire. En 2008, les Maskoutains d’origine Emmanuelle Plante et Marc-Antoine Pelletier se rencontrent pendant leurs études à l’Université de Sherbrooke. Le jeune couple décide rapidement de revenir s’installer à St-Hyacinthe à l’obtention de leurs diplômes.

Reprendre le flambeau de l’exploitation familiale

À cette époque, le père de Marc-Antoine, Daniel, exploitait une terre agricole biologique de 32 hectares dans le chemin du Rapide Plat Nord à Saint-Hyacinthe, où il a lui-même grandi.

En mai 2016, le père de Marc-Antoine est emporté par la maladie. Du jour au lendemain, le couple a non seulement perdu un pilier de leur famille, mais aussi un agriculteur passionné, connaissant, innovateur et un amoureux de la terre.

C’est dans ce tourbillon d’émotions que l’idée de reprendre la terre familiale a fait son chemin dans l’esprit du couple.

Un nouveau virage qui s’annonce prometteur

Il leur fallait cependant trouver une culture adaptée au climat québécois qui pourrait leur permettre de rentabiliser la terre, tout en gardant sa vocation biologique.

C’est à ce moment que l’idée d’implanter un verger de camerises sur une portion de la terre a pris vie.

Ce petit fruit parfaitement adapté au climat québécois avait tout pour les charmer : un goût délicieusement complexe, des valeurs nutritives épatantes et une texture agréable en bouche. Produire une culture émergente représente un défi de taille, mais ils étaient confiants de le relever, entourés de plusieurs proches et amis ayant leur projet à cœur.

C’est donc en 2017 qu’ils ont fait le grand saut et que les premiers plants de camerisiers de la Ferme les Délices du Rapide ont été plantés. Depuis, des milliers de plants de camerises ont été mis en terre chaque année et l’implantation du verger s’est terminée à l’automne 2020.

Dans le moment présent

Aujourd’hui, ils prennent soin de la terre familiale. Ils cultivent leur rêve au même titre que leurs grandes cultures. Ils sont aux petits soins avec leurs plants de camerises pour qu’ils produisent de délicieux petits fruits. Ils ont pu profiter d’une première production à l’été 2019 et travaillent actuellement à l’aménagement de leurs installations à la ferme ainsi qu’à l’entretien du verger.

Tout nouveau!

Découvrez nos forfaits

Venez cueillir vos propres camerises tout en recevant de beaux produits frais et locaux

Voir nos forfaits

Deux producteurs passionnés d’ici

Emmanuelle Plante, CPA, M. Sc.

Emmanuelle est comptable et est titulaire d’un baccalauréat en Administration des Affaires (Finance) ainsi que d’une maîtrise en Finance de l’Université de Sherbrooke. Ayant grandi à la campagne près de Saint-Hyacinthe, elle adore la nature et la liberté des grands espaces. Sa soif d’apprentissage, de défis et son amour des chiffres sont comblés avec la gestion de son entreprise agricole. Elle est d’ailleurs responsables de plusieurs projets sur la ferme et se charge du volet gestion et financier de l’entreprise.

Marc-Antoine Pelletier

Marc-Antoine est ingénieur mécanique de formation et détient une Maîtrise en gestion de l’ingénierie de l’Université de Sherbrooke. Il a commencé à s’occuper davantage de l’entreprise familiale en 2014 et en a complètement repris les rênes en 2016. Marc-Antoine participe à de multiples formations et conférences dans le domaine des grandes cultures biologiques et de la camerise, il siège sur le conseil d’administration de Camerise Québec et il siège en tant que président sur le CA de Cultur’Innov, une coopérative de solidarité offrant des services-conseils aux producteurs de cultures émergentes, notamment les petits fruits comme la camerise.